Recyclage et urbanité

Recyclage et urbanité

En 2008 le projet « Recyclage et Urbanité » a eu pour ambition de créer une résidence à l’échelle urbaine portée par l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble ou j’ai sollicité quatre acteurs : un architecte (Patrick Bouchain), un artiste (Jean Stern), un ingénieur (Alain Navarro) et un philosophe (François Guery) à penser les nouvelles matérialités et les nouvelles visibilités du développement durable avec deux groupes de créateurs: d’une part, des artistes du Postgarde ALPEes de la HEAD-Genève et d’autre part, des architectes de l’ENSA-Grenoble. Cette résidence s’est terminée par la tenue d’un événement d’un mois à l’occasion de la Biennale du Développement Durable de Grenoble en mai-juin 2008.

 

La place de cette action dans l’espace urbain réside dans sa capacité à heurter la sensibilité sous une forme esthétique et émotive, compatible en apparence avec le régime du spectacle généralisé. Le déchet peut faire rire jaune, ainsi figé et cristallisé dans une «œuvre d’art urbaine», il amène une «crise du regard».

 

Si une société du spectacle vit de détacher les effets de leurs causes (cf Benjamin et le fétichisme de la marchandise), cette crise du regard consiste à superposer les effets sur leurs causes, elle a la portée d’une « menace » pour les sens. C’est parce qu’elle joue sur la sensation et sur le système même de la production, que cette action est artistique et architecturale : elle apprend à regarder en face un avenir hypothéqué, fait des résultats non voulus des pratiques habituelles du passé et du présent.

www.head.hesge.ch

Contact

Mentions légales

Facebook